Navigation

Plan du site
Zones pastorales »

Paroisse

Sacré-Coeur-de-Jésus

(Rivière-Verte)


Érigée :
Population :
Familles :
1923
1 138
425


UNITÉ PASTORALE SAINTE FAMILLE

Membres de l'équipe d'animation pastorale

P. William Rice, modérateur
M. Mario Cyr, Mme Alice Lavoie, Mme Nicole Mazerolle,
M. Guy St-Onge et M. Guildo Thibodeau

Bureau

37, rue Principale, Rivière-Verte, NB  E7C 2T5
Tél. : (506) 263-5570
Téléc. : (506) 263-2885
Courriel :

Président du C.P.P. commun : (à déterminer)
Président du C.P.A.É. : M. Gérard Ward (506) 263-8141

Feuillet paroissial 

Célébration Eucharistique

Samedi : 19h00

C'est en septembre 1923 que Mgr Patrice-A. Chiasson, c.j.m., évêque de Chatham, érige en paroisse religieuse le district civil de Rivière-Verte, nouvellement créé en 1919.

Ce district comprend le village de la station près du fleuve Saint-Jean, les deux côtés de la Rivière-Verte jusqu'au pont couvert et la Montagne Plate, devenue la Montagne de la Croix un peu plus tard.

Il y a déjà une chapelle construite au village en 1910. Les prêtres de Saint-Basile assurent les services religieux tous les dimanches. L'emplacement de cette chapelle est acheté de Solyme Thibodeau et de Joyime Therrien.

Après maintes démarches, Mgr Dugal, curé de Saint-Basile, obtient de l'évêque la nomination d'un curé résident. C'est en 1923. Le premier curé est le Père Albert J. Lynch, qui est vicaire à Edmundston. Avant même la construction de la chapelle, les prêtres de Saint-Basile viennent célébrer la messe dans une école, construite sur les bords de la Rivière-Verte, à quelques milles du village.

Le district de Rivière-Verte est toujours renommé pour la richesse et la diversité de ses forêts. Pas surprenant qu'il y a plusieurs moulins tout au long de cette rivière.

À l'arrivée du Père Lynch, il n'y a pas de presbytère; c'est sa première réalisation. Ce presbytère est la proie des flammes en 1928. Il faut reconstruire. La chapelle de 1910 étant devenue trop petite, une nouvelle église s'impose. Les paroissiens se mettent à la tâche en 1926. Le lendemain de Pâques 1950, cette magnifique église est aussi détruite par le feu. De nouveau les paroissiens doivent se serrer les coudes pour élever celle qui fait aujourd'hui la fierté des gens.

En 1957, âgé de 72 ans et miné par la maladie, le Père Lynch prend sa retraite dans une maison voisine du presbytère. Il meurt en 1960. Il laisse une paroisse bien organisée et sans dette.

Le père Matthieu Mazerolle succède au Père Lynch en 1957. Il est curé jusqu'en 1973. On doit à ce curé l'organisation d'un foyer d'accueil pour les personnes âgées, où il se retire lui-même. Il y décède en 1985 à l'âge de 84 ans.

Le père Énoïl Thériault succède au Père Mazerolle en 1973. En 1976, il doit quitter pour cause de santé.

Le Père Claude Clavette, vicaire à Sainte-Anne, prend soin de la paroisse jusqu'en 1977, c'est-à-dire jusqu'à la nomination d'un nouveau curé.

Ce nouveau curé est le Père Lucien Levesque qui revient d'un stage d'étude à l'Université de Montréal... On lui doit l'agrandissement du cimetière, les travaux au sous-sol de l'église pour en faire un Centre d'Accueil fort utile pour les différentes activités de la paroisse. Le Père Levesque démissionne en 1988, pour cause de maladie.

En attendant la nomination d'un nouveau curé, la paroisse est desservie par différents prêtres :

le Père Benjamin Saindon, aumônier au Foyer
le Père Jean-Marie Martin, aumônier à l'Hôtel-Dieu de Saint-Basile
le Père Roger Dionne, vicaire à Saint-Jacques
le Père Paul Boulay, i.v.d.

En décembre 1988, arrive dans la paroisse comme prêtre résident le Père Gaëtan Côté, rédemptoriste qui est ensuite incardiné au diocèse comme prêtre diocésain. Le Père Côté demeure à Rivière-Verte jusqu'en août 1990. Ensuite ce fut le Père Arthur Rossignol du mois d'août 1990 au 15 août 1997.

Les Pères Lynch et Mazerolle eurent des vicaires pour les seconder dans le ministère. Voici les noms et les années :

1945 : 
1945 : 
1946-1951 : 
1951-1957 : 
1958-1967 : 
1967-1969 : 
1970-1973 : 
1996-1997 : 
1997-1999 : 
1999-2001 : 
2001-2010 : 
2010-.... : 
P. Armand Labrie
P. Adrien Martin
P. Lionel Martin
P. Louis Daigle
P. Michel Thériault
P. Rino Deschênes
P. Laurent Nadeau, vicaire dominical
P. Alfred Ouellet, administrateur
P. Gaëtan Côté, curé
EPP* (P. Gaëtan Côté, modérateur)
EPP* (P. Joseph Numbi Phaku Mavambu, f.d., modérateur)
EAP* (P. William Rice, modérateur)

*EPP : Équipe de pastorale paroissiale
*EAP : Équipe d'animation pastorale

Premiers actes au régistre paroissial :

Baptême Georgianne Bouchard, baptisée le 2 septembre 1923, fille de Maxime Bouchard et de Modeste Martin.
Sépulture 1. Flavie Beaulieu, épouse de Octave Thériault, inhumée le 10 septembre 1923, à l'âge de 63 ans et 8 mois.
2. Jean, enfant de Jean Lizotte et de Catherine Godin, inhumé le 20 septembre 1923, à l'âge de un jour.
Mariage Léo Charles Cormier, fils de Hubert Cormier et de Victoria Migneault d'Edmundston à Émilia Therrien, fille de Joachim Therrien et de feu Euphémie Thibodeau, le 25 septembre 1923.
Confirmation par Mgr Patrice-Alexandre Chiasson, c.j.m., le 7 septembre 1923 (le même jour de l'érection canonique de la paroisse). Il y avait 33 garçons et 42 filles.

Autres photos :






Référence : Livre-souvenir à l'occasion du 50e anniversaire de la fondation du diocèse d'Edmundston publié par la Revue de la Société Historique du Madawaska (vol. XXIII, numéros 1, 2, 3 et 4), 1995.

Photos : Jean L. Pedneault (intérieur), contribution (extérieur)