Navigation

Plan du site
Zones pastorales »

Paroisse

Notre-Dame-de-la-Paix

(Saint-Martin)


Érigée :
Population :
Familles :
1948
172
68


UNITÉ PASTORALE DE ST-MARTIN ET ST-QUENTIN

Membres de l'équipe d'animation pastorale

P. Crépin Nzita Khonde, f.d., modérateur
Mme Claudette Joubert-Arpin, M. Roger Bujold, Mme Yvette Caron,
Mme Noëlla Castonguay, Mme Victoire Chouinard, Mme Martine Dubé-Côté
et Mme Blanche Michaud-Leclerc

Presbytère

1356, Route 260, Saint-Martin-de-Restigouche, NB  E8A 2M8
Tél. : (506) 235-2338
Téléc. : (506) 235-8096

Présidente du C.P.A.É. : Mme Claudette Joubert-Arpin (506) 235-1910
Gérant : M. Claude Thériault (506) 235-3073

Feuillet paroissial 

Célébration Eucharistique

Dimanche : 9h00

Nos premiers colons sont des chrétiens d'une foi solide et sincère. Dans les premiers temps, il est impossible d'avoir la messe tous les dimanches, on se réunit quand même, on récite le chapelet, on chante les vêpres et une fois par mois, le Révérend Jean-Baptiste Thibault, curé de Kedgwick, vient visiter la mission. La première messe est célébrée chez Donat Albert le 10 décembre 1915. La paroisse porte maintenant le nom de Notre Dame de la Paix. Plus tard, la maison de M. Albert, devenue trop petite, on doit faire les offices religieux chez Jos Guerette. C'est en 1918 que Mgr Barry donne la permission de construire une chapelle. Élias Morin donne 20 acres de terre pour la construction de l'église, du presbytère et pour le cimetière. La première messe dans la chapelle est célébrée le 28 septembre 1918.

Avant de s'appeler Saint-Martin, la paroisse est connue sous les noms de Arsenault Siding, Lauvrière, Saint-Arthur.

Les dates suivantes marquent l'histoire de Saint-Martin :

1913 : Arrivée des premiers colons.
1918 : Construction de la première chapelle.
1919 : Mgr O'Leary administre le sacrement de confirmation à plus de 30 enfants. Cette cérémonie se déroule dans la nouvelle chapelle et, à cette occasion, les 80 familles d'Arsenault Siding demandent à Mgr l'Évêque un curé. C'est le 21septembre qu'est célébrée la bénédiction de la cloche du nom de Georgianna, « in honorem sanctorum Georgii et Annee » suivant les prescriptions du pontificat romain. L'église est remplie d'une foule compacte de fidèles de cette mission et des paroisses environnantes. Arsenault Siding devient une mission de Kedgwick. Le Père Jean-Baptiste Thibault vient visiter la mission.
1925 : Les paroissiens demandent à Mgr Patrice-Alexandre Chiasson de séparer la paroisse Notre Dame de la Paix (Arsenault Siding) de Notre Dame des Prodiges (Kedgwick).
1926 : M. Léonce Charron est choisi pour la construction du presbytère sous les ordres du Père Thibault.
1931 : Le 23 juillet, la paroisse reçoit son premier curé, l'abbé Léon Gagnon. Le Père Gagnon donne un nouvel essor à la vie paroissiale. Il s'intéresse beaucoup à la culture, à la coupe de bois, etc. Il fait bâtir une grange, un poulailler et une grainerie. Le Père Gagnon reste jusqu'en 1936 et dessert Saint-Jean-Baptiste en même temps que sa paroisse.
1936-1948 : Saint-Martin devient mission de Saint-Quentin. Mgr Eudore Martin dessert la mission pendant ces années.
1948 : Le 7 avril, la paroisse a un autre curé, l'abbé Thomas Beaulieu et un nouveau titulaire « Saint- Martin », en l'honneur de Mgr Martin, curé de Saint-Quentin.
1951 : L'abbé Lionel Martin succède à l'abbé Beaulieu et demeure à Saint-Martin jusqu'à sa mort survenue subitement à la suite d'une partie de chasse le 5 novembre 1954.
1954 : Le Père Claude Rossignol est nommé curé de Saint-Martin le 30 novembre. Dès son arrivée, il constate l'état pitoyable de la chapelle. Il s'occupe donc de la construction de la nouvelle église.
1955 : Un chantier est ouvert pour couper le bois nécessaire à la construction de l'église.
1956 : On prépare la future salle pour la messe de minuit. Tout n'est pas terminé, mais assez préparé pour les Fêtes de Noël.
1958 : On déménage dans l'église le 22 août. Les paroissiens sont fiers de leur nouvelle église, car elle est bâtie à coup de sacrifices, de dévouement, et de générosité. C'est dans cet esprit de fraternité que la paroisse de Saint-Martin fonctionne toujours. Les paroissiens sont courageux et donnent beaucoup de leur temps à la bonne marche de la paroisse.
1962 : Le Père Claude Rossignol est nommé curé de Saint-Quentin et c'est le Père Félix Poitras qui le remplace. Ce dernier reste à Saint-Martin jusqu'en juillet 1971.
1971 : Et puis c'est au tour du Père Jacques Gauvreau à venir à Saint-Martin. Il y est de juillet 1971 à juillet 1976. C'est le dernier prêtre résident à Saint-Martin. Les paroissiens doivent travailler fort pour garder une paroisse vivante pendant les années qui suivent.
1976 : Mgr Fernand Lacroix cherche une solution. Il décide donc de demander une religieuse pour s'occuper de l'animation pastorale de la paroisse. C'est alors que Mgr Lacroix consulte les paroissiens et ensemble décident de vendre le presbytère et d'en aménager un plus petit à l'emplacement de la sacristie et du sanctuaire, ce qui diminue un peu l'espace de l'église.
1977 : C'est en août qu'est nommé Sr Évangéline Blanchard, f.m.a. responsable de la paroisse. Mgr Lacroix lui envoie une lettre, datée du 2 septembre 1977, qui confirme son travail. En voici un extrait :
« Vous êtes officiellement chargée de toute l'animation pastorale dans la paroisse de Saint-Martin avec tout ce que cela comporte. En cette qualité, je vous donne, en particulier, la permission de porter la communion aux malades, de présider des célébrations de la Parole à l'église avec distribution de la communion lorsque vous ne pourrez avoir la messe, de faire l'homélie à l'occasion après entente avec le prêtre qui viendra célébrer, de conserver et de tenir à jour les registres paroissiaux, de faire la visite paroissiale, etc... »
Sr Blanchard se dévoue pleinement au service de sa communauté chrétienne, elle y travaille pendant 5 ans. Elle a comme collègues de travail à tour de rôle Sr Véronique Desjardins, Lydia Martin, Gemma Blanchard et Isabelle Morneault.
1982 : Et puis c'est au tour de Sr Albertine Cormier d'être nommée responsable de la paroisse. Elle y travaille depuis le 1er août 1982, avec les mêmes droits que sa consoeur précédente, Sr Évangéline Blanchard. Sr Cormier a beaucoup d'initiative et de perspicacité. Sa compagne de travail est Sr Irène LeBlanc.

Faits divers

  • Premier baptême : le 29 septembre 1918; Bernadette St-Pierre, née le 20 septembre 1918, enfant de Joseph St-Pierre et Lumina Castonguay. Parrain et marraine : Frank April et Alice Lepage April. Célébrant : Jean-Baptiste Thibault, prêtre.
  • Sépulture (premier inscrit au registre de la paroisse) : Ozias Boutin, inhumé le 11 octobre 1924. Il est l'époux de Médériza Guay et il est âgé de 61 ans et 3 mois.
  • Mariage : Joseph Candide Dumais, fils de Jean-Baptiste Dumais et de Suzanne Pelletier et Marie-Laurie Banville fille de Joseph Banville et de Flavie Ouellet. Leur mariage a lieu le 1er juillet 1925.
  • Premier baptême dans la nouvelle église en 1956 : Dans le registre de Saint-Martin, nous pouvons lire ce qui suit : « Ce 25 décembre 1956, nous prêtre souligné, avons baptisé J. Mario Yvan, né le 20 du mariage légitime de Roland Quimpère et Marguerite Durette. Parrain et marraine : Eugène Durette et Cécilia Bellefleur. »

Curés et responsables de paroisse 1931-1994 :

1931-1936 : 
1936-1948 : 
1951-1954 : 
1954-1962 : 
1962-1971 : 
1971-1976 : 
1977-1982 : 
1982-1987 : 
1987-1990 : 
1990-1991 : 
1991-1999 : 
1999-2002 : 
2002-2003 : 
2003-2004 : 
2004-2007 : 
2007-2009 : 
2009-.... : 
P. Léon Gagnon
P. Thomas Beaulieu, mission de Saint-Quentin
P. Lionel Martin
P. Claude Rossignol
P. Félix Poitras
P. Jacques Gauvreau
Sr Évangéline Blanchard, f.m.a.
Sr Albertine Cormier, f.m.a.
Sr Thérèse Doucet, f.m.a.
Sr Bertha Plourde, f.m.a.
Sr Rita Arsenault, f.m.a.
EPP* (P. Frédéric Poitras, modérateur)
EPP* (P. Bertrand Ouellet, modérateur)
EPP* (P. Bertrand Ouellet, modérateur, P. Roland Poitras, i.v.d.)
EPP* (P. Roland Poitras, i.v.d., modérateur)
EPP* (P. Guy Loisel, c.j.m., modérateur)
EPP* (P. Crépin Nzita Khonde, f.d., modérateur)

*Équipe de pastorale paroissiale

Vicaires et agentes de pastorale 1931-1994 :

P. Eudore Martin
P. Alexis Caron
P. Louis Morin
P. Nérée Levesque
P. A. Cormier
P. Louis Morin
P. J.-Aurèle Plourde
P. C. V. Leclerc
P. Yvon Bélanger
P. Napoléon Michaud
P. Bertrand Ouellet
P. Jean-Roch St-Laurent, c.j.m.
P. Rino Thériault
P. Pierre Thibodeau
P. Léon Gagné
P. Claude Michaud
P. Louis Pearson, i.v.d.
Mgr Fernand Boucher
P. Narcisse Gagnon
Sr Véronique Desjardins, f.m.a.
Sr Lydia Martin, f.m.a.
Sr Gemma Blanchard, f.m.a.
Sr Isabelle Morneault, f.m.a.
Sr Alberte Gallant, f.m.a.
Sr Vitaline Chiasson, f.m.a.
Sr Thérèse Thomas, f.m.a.
Sr Rita Arsenault, f.m.a.
Sr Léa Thibodeau, f.m.a.
Sr Pierrette Babin, f.m.a.

Référence : Livre-souvenir à l'occasion du 50e anniversaire de la fondation du diocèse d'Edmundston publié par la Revue de la Société Historique du Madawaska (vol. XXIII, numéros 1, 2, 3 et 4), 1995.

Photo : Jacques G. Albert